archives  
   

 

 

ATELIER DE RESTITUTION DES PLAIDOYERS DES AUTORITES LOCALES DU CAMEROUN ET LA CONTRIBUTION À LA DEFINITION DES NORMES INTERNATIONALES POUR UNE VILLE DURABLE POUR TOUS À YAOUNDÉ DU 23 AU 24 SEPTEMBRE 2019

Les autorités locales du Cameroun, du Burkina Faso, de Côte d’Ivoire et du Sénégal ont mis en place des Groupes de plaidoyer dans les domaines des « Finances locales », du « Statut de l’élu local et Fonction Publique Territoriale », des « Services essentiels », de la « lutte contre les changements climatiques », de la « Localisation des Objectifs de Développement Durable », à l’issue de la première phase (2015-2018) du Partenariat stratégique entre l’Union européenne et l’AIMF (2015-2021).

A l’occasion de leur réunion à Ouagadougou les 22 et 23 février 2018, les représentants de ces groupes ont manifesté leur intérêt à poursuivre leurs travaux, notamment en vue de contribuer aux travaux de normalisation au niveau national et international qui les concernent.

La question des villes durables est en effet un sujet central des travaux des commissions de normalisation au niveau national et international. Elles définissent des modalités de gouvernance, des indicateurs, des normes qui ont vocation à appuyer les villes dans leur travail quotidien et à faciliter les interactions entre les autorités locales et l’ensemble des acteurs de son environnement : secteur privé, partenaires financiers, investisseurs, société civile.

Dans ce contexte, l’objet de cette conférence était de restituer les travaux des groupes de plaidoyer du Cameroun auprès du Parlement et des autorités nationales, et, à cette occasion, de mettre en place les modalités de la contribution des autorités locales à la définition des normes internationales les concernant.

Ainsi, durant deux jours, du 23 au 24 septembre 2019, les participants venus d'Afrique francophone et de la France, ont suivi avec intérêt la restitution des différents plaidoyers des autorités locales du Cameroun devant les parlementaires de la Commission des Lois Institutionnelles à l'hémicycle de l'Assemblée Nationale, puis se sont penché, le deuxième jour, sur les questions de normalisation au niveaux des collectivités territoriales.

De cet atelier, il a été rétenu que les autorités locales des pays participants collaborent avec leur agence de normalisation afin de définir des normes nationales contextualisées pour les collectivités territoriales.

 

 
     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
Copyright © 2019 tous droits réservés
ANCG Rép . Guinée .Conakry - Hamdallaye / www.ancg-guinee.org