archives  
   

 

 

MISE EN PLACE DES CELLULES D’INFORMATIONS LOCALES (CIL) DANS TROIS COMMUNES MINIERES PILOTES

Le Centre de Commerce International pour le Développement (CECIDE) a initié un projet pilote dans trois zones minières, notamment les Communes rurales de Tanènè et Sangarédi dans la préfecture de Boké et Kintinian dans celle de Siguiri avec le soutien financier de National Endowment for Democracy (NED). Ce projet intitulé « la promotion de l’accès à l’information sur le budget local, vecteur de transparence et de participation citoyenne dans la gouvernance des collectivités minières en Guinée » consiste rendre l’information plus fluide et accessible à tous et par tous.

L’objectif de ce projet est d’installer les cellules d’information locales dans ces trois collectivités minières de la Guinée pour faciliter l’accès des citoyens à l’information sur la gestion publique locale et y favoriser la transparence.

Ainsi, du 13 au 20 janvier 2019, une mission du CECIDE, conduite par le Coordinateur de son programme Gouvernance, M. Ibrahima Kalil Bamba et de son Assistant M. Mohamed Fofana, appuyée par le Responsable de Communication et de la Coopération Décentralisée de l’Association Nationale des Communes de Guinée, M. Kabinet Diané, s’est séjournée dans les trois communes rurales cibles du projet afin d'installer les Cellules d’Informations Locales sur le budget local et d’échanges sur la gouvernance locale.

La mission, les autorités locales, notamments les éxecutifs locaux et les sous-préfets, ont procédé à l’installation officielle des trois cellules d’Informations locales, dans les communes respectives. Ces cellules d'informations locales ont pour objectif de créer des mécanismes et des conditions qui favorisent la transparence dans la gestion des affaires publiques locales par la facilitation de l’accès des citoyens à l’information publique sur la gouvernance locale. En outre, les cellules d’Informations locales visent à induire l’intérêt des citoyens à demander et à accéder à l’information publique et aux instances locales de participation citoyenne.
Durant cette semaine, les membres des cellules d’Informations locales et ceux de la mission ont débattus sur les rôles que doivent jouer les membres cellules d’Informations locales sur leur territoire. Ces rôles sont entre autres :

  • Collecter les informations sur les problèmes et préoccupations des citoyens sur les questions de droits économiques et sociaux (compensation, accès à la terre, pollution de l’air et de l’eau, etc.) pour prévenir les conflits ;
  • Fournir une information officielle et cohérente aux demandes citoyennes (questions des citoyens sur la fourniture des services sociaux de base, les informations administratives et budgétaires) ;
  • Mettre à la disposition des citoyens les copies des documents officiels et autres ressources d’information utiles telles que les copies des codes des collectivités locales, minier, des décrets portant fond de développement local (FODEL), copies du budget local etc. ;
  • Collaborer avec les exécutifs locaux pour s’informer et diffuser aux citoyens les informations publiques sur les sessions budgétaires, les sessions de planification, le niveau de paiement des contributions au développement local des entreprises ;
  • Participer aux sessions de planification comme celle du Plan Annuel d’Investissement (PAI), aux sessions budgétaires et diffuser l’information aux citoyens (restitutions publiques, animations, porte à porte, etc.).

Au-delà des rôles, le fonctionnement des cellules d’Informations locales et les méthodes de traitement des demandes citoyennes ont été débattus. Au sortir de ces débats, une feuille de route consensuelle a été élaboré et adopté par ces cellules d’Informations locales, qui balisent l’ensemble de leur intervention.

Dorénavant, ces centres d’informations locales sont l’interface entre les autorités locales et les citoyens dans le domaine d’informations locales, dans sa collecte et sa diffusion. Ils sont un maillon essentiel de transmission, de collecte et de circulation d’informations de part et d’autre. Au-delà, ils pourront traiter les demandes citoyennes simples et réorienter les plus complexes, après analyse.

L’Association Nationale des Communes de Guinée, étant la faîtière des Communes de Guinée accompagne ce projet pour une meilleure prise en compte des besoins des communautés au de la planification afin que les communes fournissent les services sociaux de base de qualité à leurs populations. Cela passe par la participation citoyenne aux différentes sessions de planification, la reddition des comptes et la rédévabilité des élus locaux vis-à-vis des populations, qui leur ont élu. Pour cela, la communication et l’information sont un enjeu majeur dans les communes, notamment celles minières.

L’Association Nationale des Communes de Guinée accompagnera toujours les projets et programmes qui s’inscrivent dans la dynamique du développement local, la promotion de la paix dans les communes, l’amélioration des conditions de vie des populations.

 

 
     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
 
Copyright © 2014 tous droits réservés
ANCG Rép . Guinée .Conakry - Hamdallaye / www.ancg-guinee.org