archives  
   

 

 

SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL NATIONAL DE L’ANCG DU 18 DECEMBRE 2014

Le Conseil National de l’Association Nationale des Communes de Guinée (ANCG) s’est réuni du 18 Décembre 2014 dans la salle du 28 Septembre du Palais du Peuple avec pour ordre du jour :

1. Vérification des délibérations et des adhésions.
2. Présentation du rapport annuel d’activités.
3. Rapport financier 2014 :

a) Situation des droits d’adhésions et cotisations 2012-2013-2014

b) Rapport financier 2014

4. Présentation du budget 2015.
5. Présentation et lancement officiel du site web, du Bulletin des Communes et du Dépliant ANCG.
6. Divers.
7. Préparation des documents de synthèse.

I. Après le narratif sur les activités réalisées par l’ANCG de Janvier à Décembre 2014 par le Secrétaire Général, les échanges ont porté sur les principaux points suivants :

i) La place qu’occupe l’ANCG dans son rôle de représentation des collectivités locales auprès de l’Etat et des partenaires techniques et financiers.
De manière générale, le Conseil a salué l’efficacité des actions que l’ANCG entreprend auprès de l’Etat et des PTFs, pour améliorer la qualité de vie dans les collectivités locales.
Dans le même élan, le Conseil souhaite donner plus de moyens au Secrétariat Exécutif Permanent, pour redoubler d’effort et continuer le combat des collectivités.  

ii) Les voyages auxquels les élus ne pourront pas prendre part à cause d’Ebola :
Depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, la Guinée a été mis au ban des rencontres internationales. Plusieurs élus locaux ont été invités par les autorités organisatrices à ne pas se rendre aux séminaires internationaux prévus au dernier trimestre de l’année 2014, d’autres ont été bloqués dans les aéroports. Cet état de fait, incite les élus locaux à redoubler d’efforts pour bouter le virus Ebola hors de la Guinée et que l’année de 2015 ne  soit pas similaire.

II. Le Conseil National s’est ensuite penché sur le rapport financier de l’année. La situation financière de l’Association, demeure toujours fragile et encore dépendante des subventions de l’Ambassade de France et quelques fois du MATD. Le paiement des cotisations irrégulier et inégal, impacte le bon fonctionnement de l’Association. Sur une période de trois ans (2012-2014), 86% du recouvrement des cotisations de l’exercice 2012, 68% des payements de l’exercice 2013 sur deux ans (2013-2014) et 18% pour l’exercice 2014. Jusqu’à ce jour, 60 communes n’ont, toujours pas adhéré à l’Association.

La question de l’implication des cinq communes urbaines de Conakry, pour la dynamisation de l’ANCG, a été évoquée par le Conseil. On déplore notamment l’absence de ces communes aux réunions de l’association et le non paiement de leurs cotisations.

III. Au-delà cet aspect financier, le Trésorier Général de l’ANCG, a présenté le Budget Prévisionnel 2015, qui avait déjà reçu le feu vert du Bureau Exécutif National, lors de sa réunion du mois de Septembre. A ce niveau, les échanges ont porté sur les questions suivantes:

i) Les recettes de l’ANCG : les recettes proviennent essentiellement de la subvention de l’Ambassade de France, du MATD et des cotisations. Le Conseil National, estimant que les subventions de l’Ambassade de France et du MATD ne pouvant couvrir toutes les dépenses de l’ANCG, appelle tous ses membres à une plus grande implication dans le recouvrement des cotisations.

ii)  Les dépenses de l’ANCG : les dépenses effectuées par l’ANCG, sont des dépenses de fonctionnement. La nouvelle ligne de dépense dans ce budget 2015, est le volet renforcement des capacités du Secrétariat Exécutif Permanent, avec des voyages d’études prévues pour ses membres.
Après les débats sur le réajustement de quelques postes de dépenses, le Conseil National, a adopté le Budget 2015.

IV. Enfin, comme prévue, l’Association a présenté son Site web, son Bulletin, son Dépliant et la mise en place d’un réseau de journalistes et radios communautaires, relai d’information au niveau local,  par le Responsable de  la Communication. Ainsi, après cette présentation,  ces outils de communication de l’Association, ont été officiellement lancés. Ce dispositif de communication doit notamment permettre d’améliorer la visibilité et la crédibilité de l’Association.

Une minute de silence a enfin été respectée à la mémoire de tous les élus locaux disparus au cours de l’année et de toutes les victimes du virus Ebola.

 

 

 
     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
 
Copyright © 2014 tous droits réservés
ANCG Rép . Guinée .Conakry - Hamdallaye / www.ancg-guinee.org