archives  
   

 

 

JOURNEE NATIONALE DES collectivites locales SUR LE NUMERIQUE

Le Ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie du Numérique en partenariat en l’Agence de Promotion des Investissements Privés ont organisé la semaine du Numérique, dans sa deuxième édition, du 19 au 22 avril 2017 dans l’enceinte de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Pendant cette semaine et pour la première fois, l’accent a été mis sur le rôle que doivent jouer les collectivités locales.

C’est ainsi que la dernière journée de cette semaine a été dédiée aux collectivités locales sur le thème « le Numérique au service des collectivités locales pour créer des villes intelligentes ».

Lors de cette journée, plusieurs communes ont répondu présentes pour s’assurer qu’elles pourront adopter le Numérique afin de soulager leurs populations.

La place du Numérique dans le quotidien des populations est indéniable. Les communes peuvent, dans le cadre de la mobilisation et de la sécurisation des ressources, inciter les contribuables, après leur identification, à payer leur redevance, à partir de leur mobile sur un compte domicilié dans une banque de la place. Les développeurs doivent s’activer pour inciter les communes à adopter les  technologies intelligentes afin d’améliorer la gestion communale.

L’émergence des TIC offre certes de nouvelles possibilités et opportunités en matière de délivrance des services sociaux de base, mais il ne faudrait pas occulter certains défis qu’il va falloir prendre en compte pour réussir cette transition numérique, notamment la pénétration restreinte de l’internet, son coût, l’accès limité à l’électricité et le manque d’infrastructures pour faire progresser l’initiative.

Des thèmes ont été abordé en lien avec les compétences transférées aux collectivités, notamment l’état civil, l’assainissement, le Service Public de l’Eau, l’Aménagement du territoire. En plus de ces thèmes, de jeunes développeurs ont présentés des solutions innovantes pour faciliter la délivrance des services essentiels aux populations.

Le Ministres des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, a réitéré l’engagement de son Ministère à accompagner les collectivités à réussir cette transition numérique par la création des villes intelligentes et ne ménagera aucun effort pour appuyer les collectivités à assurer la livraison des services publics aux populations par le Numérique.

Le Président de l’Association Nationale des Communes de Guinée « ANCG » estime « qu’avant d’adopter des approches intelligentes de la gestion communale, les élus locaux, doivent au préalable évaluer la disponibilité de ces infrastructures dans leur commune car la maitrise des TIC nécessite un personnel qualifié. Pourtant,  ne perdons pas de vue, le fait que ces technologies intelligentes deviendront obsolètes au bout de quelques années et nous devons subséquemment nous assurer d’être capable de mettre à jour nos équipements technologiques et leurs logiciels ».
En outre, dit-il, il est incontestable que nos communes ont beaucoup à gagner à adopter des technologies intelligentes bien choisies. J’espère qu’elles pourront intégrer cette expérience dans la délivrance des services sociaux de base de qualité à la population. J’espère et exhorte nos collectivités locales à s’inscrire dans cette transition numérique afin qu’elles répondent plus efficacement aux attentes de leur population en leur offrant des services de qualité. Cela passe par un diagnostic interne afin de prendre en compte toutes les contraintes liées à cette transition numérique.

Quant au Directeur National de la Décentralisation, le premier objectif est d’exploiter la technologie pour garantir l’efficacité dans le mode de gestion des communes, en reliant les administrations, le secteur privé et d’autres aspects qui rendraient les communes non seulement intelligentes mais aussi respectueuses de l’environnement.
Le second objectif est celui de l’édification de villes résilientes, où il faudrait minimiser les coûts de fonctionnement, la distance entre les autorités communales et leur population, la fourniture adéquate des services de base, tout en les inscrivant dans la durabilité. En clair, les technologies intelligentes doivent aider les communes à répondre à un nombre croissant de défis et préoccupations, notamment dans la fourniture des services sociaux de base suivant les domaines de compétences transférées aux collectivités par l’Etat.

Enfin, en raison des liens de plus en plus étroits entre les défis mondiaux et locaux, les élus locaux jouent et doivent jouer un rôle plus important dans la délivrance des services sociaux de base de qualité tout en facilitant un accès pour tous et à tous, en un temps record. Cela passe nécessairement par l’adoption de technologies intelligentes par les communes.

 

 

 
     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
 
Copyright © 2014 tous droits réservés
ANCG Rép . Guinée .Conakry - Hamdallaye / www.ancg-guinee.org