archives  
   

 

 

APPUI AU PACV POUR UNE MEILLEURE PARTICIPATION DES FEMMES ET DES POPULATIONS VULNERABLES DANS LES PROCESSUS DE DEVELOPPEMENT LOCAL DES COMMUNES RURALES

Le Programme d’Appui aux Communautaires Villageoises, phase 3, dans sa composante B, a organisé un atelier de restitution, le 20 avril 2017,  sur l’étude Genre et Equité, pour une prise effective de cette thématique dans les services du Ministère de l’Administration et de la Décentralisation, mais aussi dans les plans de développement local des collectivités locales rurales.

L’adoption d’une nouvelle politique Genre et Développement local témoigne certes de la volonté du Gouvernement de donner, d’une part, aux populations le pouvoir de leur développement et, d’autre part, de leur assurer des services de base en respectant leurs besoins. Un défi de taille demeure : celui de permettre aux femmes de faire entendre leurs voix et conquérir le  pouvoir pour la réduction de leur pauvreté. Ainsi, à partir des divers constats  sur les inégalités femmes et hommes, le Programme et son organisme de tutelle, la DND du MATD, devra contribuer, de manière progressive et durable, à l’intégration transversale du genre au sein de l’institution, de ses structures déconcentrées et décentralisées, à l’identification d’une meilleure approche et à l’adoption d’instruments et outils sensibles au genre.

Les principales recommandations qui sont proposées ci-après visent à consolider la volonté du Ministère à diffuser sa note de stratégie genre rappelant les deux objectifs  visant à : (1) Favoriser la promotion de l’égalité entre femmes et hommes au sein des activités du Programme de manière à ce que tous les acteurs (y compris les femmes et les plus démunis) puissent accéder aux bénéfices du PACV3. Le principal objectif vise à renforcer les capacités de tous les acteurs du processus en genre (formations/sensibilisation et à leur fournir en même temps un appui/accompagnement pour une meilleure intégration du genre dans le processus de développement local (2) Promouvoir une représentation équilibrée des hommes et femmes (et groupes vulnérables) dans les instances locales de décision et de gestion en complémentarité de l’approche participative déjà adoptée. Dans ce cadre, l’objectif principal vise à renforcer les capacités techniques et professionnelles tout en soutenant leur développement personnel (famille) et collectif (communauté) grâce à la collaboration des organisations de la société civile locale ou internationale qui œuvrent pour les questions de Genre.

De manière concrète, il est recommandé que le MATD stimule tous les acteurs de la Décentralisation et du Développement Local pour une prise en compte effective du Genre dans leur institution et programmes afin qu’ils aient une meilleure connaissance et une appropriation commune des différents concepts, notions, approches méthodologiques relatives au genre.

Cela vise donc à renforcer les compétences en Genre de tous les cadres des structures du MATD et du Programme. Cette thématique pourrait être intégrée dans l’ensemble des formations offertes au personnel  qu’elles soient initiales et continues (centre de formation de Sérédou) ou encore temporaires. Les formations et accompagnement en Genre des acteurs du Programme se feront à tous les niveaux et exigera que chacun des participants puisse mettre en application l’approche dans ses activités.

 

 

 
     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 
 
Copyright © 2014 tous droits réservés
ANCG Rép . Guinée .Conakry - Hamdallaye / www.ancg-guinee.org